La Birmanie

L'UNION DU MYANMAR

      2018Birmanie.blogspot.fr   et : Particularités ; Yangon  ; Bago et Kyaikhtiyo  ;  Hpa-An Mandalay  ; de Mandalay à Bagan ;   Bagan  ;  Loikaw  ; le lac Inle ; accès au blog

Dans cette page   Histoire  Informations pratiques  Précautions minimales  Santé  Sécurité  Le bouddhisme  Le voyage

      Le MYANMAR est moins connu que la BIRMANIE, mais c'est le même pays. Le pays est devenu le MYANMAR le 18 septembre 1988 lorsque la junte militaire au pouvoir a abrogé la constitution de 1974 et modifé les noms de Rangoon devenu Yangoon et celui de la Birmanie. Notons que l'opposition démocratique n'a jamais reconnu ces nouvelles appellations.

Birmanie

      En 2017, le pays a 52 millions d'habitants répartis dans 21 subdivisions administratives : le Bamar ou birman ethnique constitue environ 60 % de la population , le reste de la populaton est composé de plus d'une centaine de différents groupes ethniques dont certains sont en conflis armés avec le pouvoir central. Le pays comporte des zones formellement déconseillées et d'autres déconseillées sauf raisons impératives d'après les Conseils aux voyageurs de la Diplomatie française, (voir plus bas).

Nous ne découvrirons que quelques sites et les diverses pages sont en rapport avec les sites visités. Ces pages seront publiées après les visites de ces sites, un lien sera alors actif :
      Yangoon  ;  Bago et Kyaikhtiyo  ;  Hpa-An  ;  Mandalay  ;  Bagan  ;  Loikaw  ; le lac Inle 
Ces pages suivent l'ordre chronologique de nos visites. Vous trouverez les liens vers ces différentes pages en tête de chacune d'elles.

haut de page

 

un peu d'histoire

    Se reporter au site Info-birmanie.org pour une Chronologie historique récente de la Birmanie (cf ci-dessous)     ou chronologie plus détaillée   (cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à la page publiée)

info

 haut de page

Quelques informations pratiques

  • Un visa est nécessaire et peut s'obtenir soit à l'arrivée (aéroport de Yagon ou Mandalay, ou à certains postes de frontière) sous réserve d'avoir obtenu un e-visa et 3 photos d'identité soit à l'ambassade (à Paris 60 Boulevard de Courcelle ) avec les pièces suivantes : passeport, formulaire de demande, 2 photos d'identité + copie des billets d'avion A & R et montant des frais de visa (~50$ US). Le passeport doit être valide 6 mois après la date de retour envisagée. Le visa touristique obtenu est valable pour un séjour de 28 jours maxi et il est valable 3 mois environ après sa date d'émission, mais il est prudent de s'y prendre 1 mois avant le départ pour le demander.
  • Le décalage horaire est de 5h30 par rapport à la France (en hiver).
  • La semaine en Birmanie comporte 8 jours car le mercredi compte pour 2 jours : le matin de minuit à 12h c'est le bohdahu (jour de la naissance du Bouddha) et de 12h à minuit c'est le yahu(dieu hindou sans corps devenu planète).
  • un adaptateur électrique est nécessaire. Nous sommes prévenus qu'il y a régulièrement des coupures de courant ou des baisses brusques de tension.
  • Pour le téléphone, je retire ma carte SIM en rentrant dans l'avion et j'achète une carte SIM sur place avec au moins INTERNET, donc les contacts se feront  par mail ou via Skype
  • La monnaie locale est le Kyat  K . il est nécessaire d'emporter des billets neufs et non délavés en €uros ou mieux en $ dollars américains. Les billets un peu abimés susciterons un taux de change plus bas, voire pourront être refusés. On doit payer les repas en Kyats, les hôtels en $ US et les souvenirs soit en Kyats, € ou $. . Les distributeurs ne setrouvent que dans les grandes villes et aéroports, il faut donc de munir de billets neufs ...

kyat

  • Au point de vue vêtements il faut compte tenu de la saison (nous y allons en février) il nous faut prévoir des vêtements légers mais couvants (moustiques et visites de pagodes,...), de préférence en coton,  un pull ou une polaire pour les montagnes, un coupe vent, un poncho pluie, un chapeau, des lunettes de soleils, des tongs et de bonnes chaussures de marche,
haut de page

 Précautions minimales

  • Être prudent sur les questions religieuses. Manquer de respect envers le Bouddha peut attirer de très gros ennuis ; Pas de tatouage de Bouddha
  • Demander la permission de photographier (montrer si possible la photographie après, les gens sont en général très contents) mais pas de photos de bâtiments gouvernementaux et militaires  ...
  • Habits corrects : ni shorts, ni épaule nues en particulier dans les pagodes, monastères. Il faut se déchausser dans les lieux de cultes
  • ne pas prendre la pose devant une statue de Bouddha, ni s'asseoir  dessus.
  • Ne pas montrer du pied ni s'embrasser en public
  • Ne pas poser la main sur la tête de quelqu'un, même d'un enfant
  • Faire attention aux morsures : serpents, singes
  • Regarder où on marche : possibilités de trous masqués par des flaques d'eau
  • Attention en traversant, les piétons ne sont pas nécessairement prioritaires, y compris aux feux rouges. La conduite est à droite mais beaucoup de voitures ont le volant à droite (date du temps des britaniques).
  • Prendre une lampe de poche, Il nous faudra aussi comme à l'accoutumée un petit couteau (en soute pour les transferts par avion), de la crème désinfectante pour se nettoyer les mains sans eau, une lampe de poche.

haut de page

Santé

 Outre les risques courants des voyages à l'étranger, en Birmanie, il y a, dans certaines zones et surtout dans les zones rurales, beaucoup de moustiques (paludisme, dengue, encéphalite japonaise, ...). Toutefois les risques sont les plus élevés pendant la saisons des pluies (juillet-août) et moindre en janvier -février. Les risques liés à l'eau ne sont pas non plus négligeables. ...

  • pour les moustiques, une moustiquaire imprégnée d'insecticides est une solution qui peut compléter les sprays antimoustiques à emporter (sur place c'est apparemment difficile à trouver, sprays et moustiquaire). Je pense aussi prendre une raquette anti-insectes avec les sprays. Personnellement je privilégerai les vêtements longs ... Il est aussi possible de prendre de la vitamine B1 qui "repousserait les moustique? Je vais tenter ...moustiques
  • Il est recommandé de ne pas boire d'eau du robinet, de se laver les dents avec de l'eau en bouteille, d'éviter les jus de fruits qui sont en général complétés avec l'eau du robinet ; il faut éviter les glaçons et les glaces à base d'eau ... Comme les années précédentes nous prendrons du Lactibiane pour éviter la "tourista" en sus des recommandations précédentes.
  • notre trousse médicale de voyage contient un  antibiotique, de l'aspirine, des pansements, bande velpeau et bande de compression, ciseaux et pince à épiler, des huiles essentielles et de l'argent colloïdal, nos médicaments habituels avec l'ordonnance correspondante, Quelques pansements et bandes élastiques

Vaccins : l'OMS recommande pour la Birmanie d'être à jour de ses vaccins contre la diphterie, le tétanos, la typhoïde, (la fièvre jaune , obligatoire si on vient depuis moins d'une semaine d'Afrique ou d'Amérique du sud), l'hépatite A et B, ... Il est recommandé d'avoir son carnet de vaccinations ...  voir ici également 

haut de page

Sécurité

     Site à visiter  celui de la Diplomatie Française  avec les conseils et les précautions à prendre. Nous espérons ne pas nous retrouver au coeur d'un Séisme (mais la Birmanie n'est pas la seule région à risque, cf Nice etc...) mais nous sommes quand même prévenus qu'il faut être prudent. Quoiqu'il en soit nous éviterons les zones déconseillées selon la carte ci-dessous. Toutefois les accès à ces zones sont interdits par l'armée avec contrôle sur les voies d'accès.
     Afin d'être prévenu de troubles particuliers le  Fil d'Ariane  a été mis en place par le Centre de Crises du ministère des Affaires Étrangères ; il suffit de s'y inscrire (c'est mon cas) surtout si le pays comporte des risques comme pour la Birmanie.
     Notons que les risques ne sont pas limités aux seuls risques dûs aux conflis ethniques (attentats, combats dans certaines zones, ...), mais il y a aussi ceux liés à la circulation (rues, trottoirs,  ...),  aux morsures, aux séismes, ...    Un humain prévenu en vaut deux dit-on ...

 birmanirisque

 sur la carte quelques
 indications sur
 le parcours envisagé

 

 

 

carte copiée sur le
site de la Diplomatie
Française
 

                 

haut de page

 Le Boudhisme                                                sources : Loney Planet, Wikipédia, ....

Le Bouddha Gotama, Siddhārtha Gautama dit Shakyamuni "sage des Śākyas", disparu vers 480 av. JC, est le fondateur historique d'une communauté de moines errants qui donnera naissance au bouddhisme. 

88% des Birmans sont Bouddhistes et sous le gouvernement d'U NU (1948-1962) le bouddhisme devint la religion d'État, mais les Môn furent le premier peuple de Birmanie à pratiquer le bouddhisme theravada (ou doctrine des anciens , par "opposition" au mahayana ou grand véhicule, cf ci-dessous). Les 4 nobles vérités enseignées par le Bouddha : 1 la vie est dukkha (souffrance) ; 2 la dukkha provient de la tanha (désir égoïste) ; 3 lorsque l'individu renonce au désir, la souffrance disparaît ; 4 l'octuple sentier est le moyen d'éliminer le désir. L'octuple sentier c'est la pensée juste, la compréhension juste, la parole juste, l'action juste, le mode de vie juste, l'effort juste, l'attention juste, la concentration juste.  
  
- 200 ans environ après la disparition du Bouddha, alors que l’enseignement du Maître n’a pas encore été fixé par écrit, se produisit un véritable schisme entre l’Ecole des Anciens (Sthaviravada), conservatrice et puriste, et la Grande Assemblée (Mahasanghika), réformatrice et contestataire. Environ 400 ans près la disparition du Bouddha, émergeait progressivement le Mahayana (Grand Véhicule) dont le vœu était de secourir le plus grand nombre d’êtres vivants, par opposition au Hinayana (de hina= petit), accusé de se préoccuper seulement de sa propre délivrance.De la branche initiale des Anciens (Sthaviravada), il ne subsiste que le Theravada, pratiquement inchangée

     Moines et nonnes : on compte environ 500 000 moines au Myanmar. Ils forment une communauté appelé Sangha. Tout homme bouddhiste se doit de vivre 2 fois dans un monastère : entre 10 et 20 ans, en tant que novice ou samanera puis en tant que hpongyi ou moine à part entière. Tout ce que possède un moine doit lui être offert par la communauté laïque. Les femmes qui vivent dans les monastères sont des dasasila parfois appelées thilashin (en Birman  détentrices de la morale). Elles se rasent la tête et portent une robe rose. 
     Temples et monastères :   paya
     Theravada et Mayayana :  J'ai trouvé ce site http://truclamthienvien.fr qui donne des informations intéressantes sur ce sujet
     Cultes des nat : Les nats sont des esprits vénérés en Birmanie et ie culte des na
ts a précédé l'introduction du bouddhisme en Birmanie. Comme ailleurs en Asie du Sud-Est, il a été fondu dans celui-ci, donnant naissance à une religion syncrétique où Bouddha est le plus grand des nats


haut de page

Le Voyage

   Il n'y a pas de vol direct Paris - Birmanie, il faut impérativement passer par un autre aéroport , Bangkok, HanoÏ, Singapour, ...
IMAGE1

Pour nous, ce sera Ho Chi Minh (ou Saïgon), vol VN 943 prévu le 27 janvier 2018 avec Vietnam Airlines. L'organisation du voyage se fait comme l'an passé avec    Asiatica Travel   . La carte ci-dessus donne quelques indications sur le parcours prévu (à suivre ...).

 

     photographies à partir du 29 janvier

..Chargement en cours, patientez SVP...

haut de page                                                      article suivant

 

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données